MOULIN À PAROLES EN MARGE DU SOMMET

Aujourd’hui le 25 février, en marge du Sommet sur l’éducation supérieure, du jargon tendancieux des technocrates du management et de la langue phatique des apôtres du consensus mou, nous commémorerons ensemble des décennies, voire des siècles de parole forte, belle, signifiante et subversive. À rebours de la novlangue de l’ « économie du savoir », nous nous ferons, le temps de quelques heures, passeurs et passeuses de mots dans notre langue la plus belle.

Tous et toutes muni.e.s d’un texte sur l’enseignement, l’éducation, l’université, le savoir ou autre sujet pertinent – manifeste, essai, pamphlet, poème, zine, rapport ou autre – nous viendrons tour à tour clamer, réciter ou tempêter au porte-voix de notre indignation.

Malgré le froid, malgré l’indifférence, malgré les flics, nous serons porté.e.s par la rumeur de ces mots qui nous habitent. Nous saurons combien cette parole fragile et précieuse, mère de toutes les libertés, reste la plus puissante des armes contre toutes les tyrannies.

Veuillez confirmer rapidement votre présence et indiquer sur la page de l’évènement le texte que vous nous ferez le plaisir de partager.

https://www.facebook.com/events/532505866770363/

Aujourd’hui (le 25 février) à partir de 11h30, face au 2020 rue William à Montréal (cherchez la bannière des Profs contre la hausse).

Une invitation des Profs contre la hausse, en collaboration avec les Mères en colère, les Têtes blanches carrés rouges et les Parents contre la hausse.

 

Partager :

Cette entrée a été publiée dans Sans catégorie. Placez un signet sur le permalien.

Les commentaires sont fermés.