Message aux députés de l’Assemblée nationale

Mesdames, Messieurs,

Cette loi 78 qui sera certainement adoptée, cette loi du gouvernement Charest, de ses ministres et de ses députés est ignoble. C’est la seule action que ce gouvernement despotique a trouvée pour répondre aux revendications légitimes et raisonnables des étudiants après tant de jours de grève.

Cette loi bafoue les droits les plus fondamentaux de liberté d’expression, de liberté de manifestation, de liberté de rassemblement. Elle bafoue les droits fondamentaux des citoyens d’un État qui se prétend démocratique!

Cette loi menace et bâillonne les étudiants et elle est source de discorde et de violence pour toute la société québécoise; elle est une menace pour la paix sociale.

Si cette loi est adoptée, elle fera du Québec un État encore plus policier qu’il ne l’est. Cette loi de nature totalitaire prouve que les instances judiciaires et législatives sont à la solde d’une clique despotique, une clique qui défend des intérêts supérieurs qui ne sont pas ceux des citoyens. Une clique qui œuvre pour vendre le Québec et ses institutions au plus offrant. Une clique qui manipule presque toutes les voies de communication, qui désinforme.

Nous sommes des parents, des citoyens, des contribuables. Nous sommes solidaires depuis le début de ce conflit avec nos enfants dans la rue. Nous marchons avec eux; nous manifestons avec eux. Leur lutte est notre lutte. Nous sommes contre ces bouffons au pouvoir qui ne savent pas gouverner et qui brutalisent nos enfants par l’entremise de leur horde policière.

Le gouvernement Charest est responsable de toutes les violences qui ont été commises jusqu’à ce jour. Et nous tiendrons le gouvernement Charest responsable de toutes les violences qui seront perpétrées à l’avenir.

On ne répond pas au désir de négocier par la matraque. Nous en avons ASSEZ!

Line Maurel et Michel Baril

Partager :

Cette entrée a été publiée dans Sans catégorie. Placez un signet sur le permalien.

Les commentaires sont fermés.